D’UN RÊVE

Création 2021

À partir de la relation danse / chant / musique, donner à voir, à penser, à chanter au fil du temps l’évolution du corps noir pris dans la dimension universelle des échos du monde… Où en sommes nous du « je » et du « nous » ? De nos rêves communs ? De nos différences enrichies d’utopies de liberté et d’égalité tant de fois bafouées ?
« D’un rêve » reste un rêve et mon propos se veut une traversée où la musique et la danse  auront la part belle pour nous faire voyager dans le temps et nous ré – enchanter !  – Salia Sanou

CALENDRIER DE TOURNÉE

2021
Création festival Montpellier danse 2021
DISTRIBUTION

Conception et chorégraphie Salia Sanou
Musique Lokua Kanza
Texte Capitaine Alexandre et Gaël Faye
Vidéo Gaël Bonnefon
Scénographie Mathieu Lorry-Dupuy
Lumière Marie-Christine Soma

Avec Lydie Alberto, Salomon Asaro, Milane Cathala-Difabrizio, Ousséni Dabaré, Ange Fandoh, Mia Givens, Virgine Hombel, Kevin Charlemagne Kabore, Dominique Magloire, Lilou Niang, Elithia Rabenjamina, Marius Sawadogo 

PRODUCTION
Production Compagnie Mouvements perpétuels
Co-production 
Festival Montpellier danse, Le Grand R Scène nationale de La Roche-sur-Yon, Maison de la Culture d’Amiens, MC 93 Bobigny, Bonlieu Scène nationale Annecy, Malraux Scène nationale Chambéry Savoie, L’Empreinte Scène nationale Brive-Tulle, Charleroi danse Centre chorégraphique de Wallonie Bruxelles, Théâtre Garonne – scène européenne, Le Théâtre Scène nationale de Mâcon, Le Cratère Scène nationale d’Alès, MA Scéne nationale-Pays de Montbéliard
Avec le soutien du Centre de développement chorégraphique La Termitière à OuagadougouLa Compagnie Mouvements perpétuels est conventionnée par le ministère de la Culture – DRAC Occitanie et par la Région Occitanie, elle reçoit le soutien de la Ville de Montpellier.Salia Sanou est artiste associé au Grand R Scène nationale de La Roche-sur-Yon

contact production & diffusion
Stéphane Maisonneuve
stephane.maisonneuve(at)pasttec.com
+33 (0)672 40 79 09

Fatma Nakib
fatma.nakib@saliasanou.net
+33(0)677 16 97 33

 

Photo : Gaël Bonnefon – Elegy for the mundane